Mercredi j’ai animé pour la première fois une séance du tutorat pour des étudiants de première année. Je dois les aider pour les matières du tronc commun de la licence, et je ne veux pas me contenter de réexpliquer les cours de façon magistrale. Je veux essayer de faire en sorte que les étudiants manipulent le contenu des cours, « qu’ils mettent les mains dedans ».

Suite à cette première séance, j’ai confiance en ce choix. Il me semble que ce qui pose problème dans les cours, c’est la façon de gérer un apport théorique important plutôt que la complexité des contenus. J’ai conscience que ce n’est pas avec deux heures de tutorat par semaine que je vais révolutionner les méthodes de travail de ces étudiants, mais si je peux proposer quelques techniques qui leur permettent d’aborder la théorie plus efficacement, ce sera déjà pas mal. J’espère y arriver.

Publicités