(…) L’enseignement traditionnel fait croire que tout est connu de la langue maternelle une fois apprises les subtilités de l’orthographe et de la grammaire normative. Par conséquent, on en déduit que l’étude « supérieure » du langage doit avoir pour objet l’acquisition de langues étrangères, et particulières. La linguistique ne peut pas être pensée comme l’étude de la langue maternelle et de la faculté universelle du langage : c’est pourtant la première définition de la grammaire générative.

Mitsou Ronat

Publicités